All for Joomla All for Webmasters

Théatre

Initier les enfants au théâtre, dans le cadre de l’éducation artistique et culturelle à l’école, c’est favoriser leur rencontre avec des textes, des métiers, des lieux, c’est les accompagner dans la construction de savoirs, dans l’appropriation de codes mais c’est aussi leur donner l’occasion de s’essayer, même de façon courte et expérimentale, à une pratique qui engage le corps et les sens.

En mettant les enfants en situation de jeu, on leur permet de découvrir et d’analyser ce qui fonde les ressorts de la théâtralité, de ressentir cette communauté de présence qui conditionne leur ouverture au monde. Telle est l’ambition du projet de formation que porte le théâtre, et plus globalement les arts de la scène : mieux comprendre le monde, mieux se connaître soi, découvrir l’autre, mieux se situer soi parmi les autres, apprendre le pouvoir des mots pour mener sa vie, mieux connaître cette forme d’art qui nous « représente » le monde, la vie et les passions humaines sous une forme concentrée et symbolique.

L’entrainement aux jeux sensoriels et à leur maîtrise amène peu à peu l’enfant à une maîtrise de ses sentiments. Le théâtre est un jeu. En ce sens, il invite et autorise chacun à libérer ses émotions  inconnues .Mais ce jeu a des règles : l’émotion n’a d’intérêt que si l’acteur parvient à la communiquer, à la partager et à l’inscrire dans le schéma général de la représentation.

Parce que l’élève vit de l’intérieur son expression dramatique, il saura vaincre sa timidité et sa faiblesse linguistique pour défendre avec acharnement et clarté sa vision du rôle et son choix d’interprétation.

Au cours d’une improvisation ou d’une interprétation, l’élève répartit temporellement et spatialement un certain nombre d’actions. Cette organisation va donner naissance à une scène qu’il construit mentalement pour pouvoir l’interpréter. Il prend alors conscience de l’ordre des évènements et de leurs durées. Il prend conscience qu’une scène trop longue lasse ses camarades mais qu’elle devient incompréhensible si elle est trop brève. Il sent que le rythme d’une scène dépend de l’idée qui y est exprimée.

La maîtrise des sentiments ne vise en aucun cas à faire de l’enfant un futur adulte standardisé, robotisé, insensible à force de contrôler ses émotions et ses pulsions. Elle vise au contraire à compléter son équilibre, à parfaire sa connaissance de lui-même dans le but d’en tirer le maximum de ressources. En bref, elle travaille à sa liberté dont une grande part passe par la capacité d’imagination et la liberté d’expression.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *